INTÉGRATION CORPORELLE DE LA TECHNIQUE


29-30 Novembre 2012, Paris.

Journées

« INTÉGRATION CORPORELLE DE LA TECHNIQUE

Pannaggi_Ivo_1926

Ivo Pannaggi, Costume de théatre pour la pièce "L'angoisse des machines" de Ruggero Vasari. (1926)

29 et 30 Novembre 2012

Université Pierre et Marie Curie (UPMC), 4 Place Jussieu - 75005 Paris Salle 211, (accès couloir 55-65), Tour 55, 2ème étage.

Organisation: N. Jarrassé (ISIR, Univ. P.M. Curie), M. Maestrutti, (CETCOPRA, Univ. Panthéon Sorbonne Paris I) et A. Roby-Brami, (ISIR, Univ. P.M. Curie); en collaboration avec B. Brémont (INSHSCNRS), V. Donzeau-Gouges (CEDRIC/ISCC) et E. Kleinpeter (ISCC-CNRS).

 
Soutien: Défi SENS de la Mission Interdisciplinarité du CNRS, Institut des Sciences de la Communication du CNRS et GDR Stic-Santé.

Partants d'une réflexion sur les prothèses robotiques du membre supérieur et les problèmes de non-utilisation de ces dispositifs encore imparfaits, souvent développés et pensés en tant qu'objets techniques seuls, nous avons entrepris d'engager un débat transdisciplinaire sur l'intégration corporelle de la technique. Les prothèses sont un cas particulier d’outils qui permettent de développer des interactions fonctionnelles avec son environnement et donc l’usage quotidien parait intuitif.

Toutefois de nombreuses questions se posent à propos de l'intégration corporelle d'outils prothétiques complexes et automatisés, interagissant de manière plus ou moins intime avec notre corps pour compenser des déficiences. Comment sont ils appris, utilisés ? Comment affectent ils le corps et le schéma corporel ? L’ambition de ces journées est de « confronter » les visions des différents domaines (robotique, sciences de la vie, clinique, sciences humaines et sociales) afin de susciter une réflexion élargie multi-disciplinaire. La réflexion portera sur les questions d'intégration aussi bien des prothèses robotiques que de tous les dispositifs techniques embarqués, même simples (outils mécaniques). Nous tenterons d'interroger les similarités entre les phénomènes d' intégration corporelle d'un dispositif technique et de "réintégration" corporelle à la suite d’une déficience . Nous nous focaliserons sur les dispositifs prothétiques touchant en particulier la manipulation, plutôt que ceux potentiellement destinés à une augmentation des capacités de sujets valides.

Télécharger le planning des interventions

Télécharger le programme détaillé